10 Nov 2017

À la conquête du monde – Dominique Brown de Chocolats Favoris

0 Comment


À la conquête du monde – Dominique Brown de Chocolats Favoris

Le 12 octobre dernier, j’ai eu le privilège d’assister au déjeuner-conférence de Dominique Brown, propriétaire de Chocolats Favoris. L’événement a été organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Vallée du Richelieu. Je vous partage ici les grandes lignes de la recette qui lui aura permis de conquérir le Québec avec ses Chocolats Favoris, première étape à sa conquête du monde.

CHANGER LE MODÈLE TRADITIONNEL

Lors de l’achat des trois succursales de Chocolats Favoris en 2013, Dominique Brown a fait trois constats :

  • Le chiffre d’affaires était en baisse depuis 3 ans
  • Les employés étaient très résistants aux changements
  • La culture d’entreprise était plutôt traditionnelle et locale

Pour remanier à la situation, il s’est alors posé quelques questions : Comment redresser la tendance et prendre de l’expansion? Comment créer une chocolaterie unique au monde?

« On saute plus loin et plus fort quand on saute pas de filet » Dominique Brown

VISER L’INNOVATION

Dominique Brown a expliqué qu’un jour, il est arrivé en plein débat sur l’incorporation d’une nouvelle saveur de slush, étant donné que le bar laitier d’en face venait de l’ajouter dans sa gamme. « Si on veut devenir le meilleur dans le monde, ce n’est pas en se comparant avec le bar laitier de l’autre côté de la rue qu’on va arriver à ça. » Il en est venu à se demander : qu’est-ce qu’il faut faire et comment le faire?

« Ça ne sert à rien de sauter dans le comment si tu ne sais pas où tu veux aller d’abord. »

Il a expliqué que l’expérience est un ennemi de l’innovation. Comme preuve, la nouvelle personne embauchée sera généralement celle qui apportera le plus d’idées. Toutes ses idées ne seront pas bonnes, évidemment. Par contre, elles permettront à l’équipe de se remettre en question et d’amener de nouvelles façons de faire.

L’expérience nous amène à nous faire réfléchir sur ce qu’on est capable de faire, alors qu’on devrait se demander qu’est-ce que l’on doit faire.

CRÉER LA VISION

Dominique Brown a expliqué que créer l’innovation et ensuite une vision n’est pas une démarche différente de celle d’une entreprise de jeux vidéo. Il en est venu à se demander qu’est-ce qui rendait le chocolat magique? Un travail d’observation a d’abord été nécessaire :  regarder les photos que les touristes publiaient sur Internet en lien avec le chocolat. Le président de Chocolats Favoris se disait que si une personne prend la peine de mettre une photo sur le Web, c’est que ça l’a marqué. Il s’est aussi demandé s’il y avait un enfant qui fermait les yeux et qu’il les rouvrait, que voudrait-il voir pour s’émerveiller? L’observation et la questionnement de la clientèle a aussi fait partie de son observation.

Ses constats :

  • Les situations où le chocolat est magique sont lorsque le chocolat est liquide
  • Il y a une grande fascination avec la fontaine de chocolat ainsi qu’avec la fabrique de chocolat
  • Les enfants sont toujours super excités et veulent tout voir lorsque vient le temps de tremper le cornet dans le chocolat

Sa vision :

  • Développer des tuyaux qui passent partout dans le magasin à la manière d’une fabrique de chocolat fantaisiste
  • Bar à trempage central
  • Développer 12 saveurs de trempages
  • Créer des cornets éclatés

METTRE EN APPLICATION

Quand Dominique Brown a apporté l’idée des tuyaux à l’équipe, il s’est heurté à des « c’est impossible », « personne ne le fait ».

On doit toujours se concentrer sur ses grandes forces et non sur ses gros problèmes. Dominique Brown insiste d’ailleurs sur le fait qu’il faut toujours mettre ses meilleurs employés sur nos plus grosses opportunités et non sur nos plus gros problèmes.  Les problèmes seront moins grands avec le temps si l’entreprise se déploie.

Lorsqu’il a pris son meilleur employé et lui a demandé de créer 12 nouvelles saveurs de trempage, ce dernier lui a répondu « oh… en combien de temps? ». L’équipe avait auparavant mis 2 ans à développer une seule saveur. Dominique Brown lui a répondu : « en 1 mois ». Après un mois, l’employé lui est arrivé avec 16 nouvelles saveurs. Ils ont donc décidé de créer des saveurs en rotation.

« Quand t’enlève dans la tête des gens qu’il n’y a pas la possibilité d’échec, il se passe des choses merveilleuses. »


QUELQUES FAITS SAILLANTS

Dominique Brown a fait l’acquisition de Chocolat Favoris en 2013

  • Il est passé de 70 à 1100 employés
  • Il est passé de 3 à 26 succursales de Chocolats Favoris à travers le Québec.
  • Il a augmenté le chiffre d’affaires de 95 % dès la première année, et maintient ces dernières années une augmentation de croissance de 180 %
  • Chocolats Favoris a remporté la 145e place en 2017 du Canadian business comme champion créateur d’emplois au Canada.
  • La fabrique des Chocolats Favoris est à Québec et a 42 000 pieds carrés de superficie

Dominique Brown a une obsession depuis toujours : la conquête du monde.

Dominique Brown était entouré de 2 autres personnes pour l’aider à développer Chocolats Favoris. Trois personnes qui ne connaissaient strictement rien dans le chocolat ont amené Chocolats Favoris là où il est aujourd’hui. Une citation dont il en a fait son adage et qui s’applique bien à lui est la suivante : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » Marc Twain

« Pour les chocolateries, le packaging en général est brun. Ça aura pris quelqu’un qui s’appelle Brown pour créer un concept de packaging rouge! »

 

[haut]
Auteur


Conseillère aux entreprises