Actualités

CLD de la Vallée-du-Richelieu > Nouvelles > Entrepreneuriat > Entreprendre à deux | Faire revivre le métier de cordonnier

Entreprendre à deux | Faire revivre le métier de cordonnier

            Julia et Adrian se sont lancés en affaires ensemble. Non seulement, ils développent leur entreprise ensemble, ils sont également un couple, qui doit concilier travail et famille. Ensemble, ils sont propriétaires de chez Le cordonnier bien chaussé, le seul cordonnier de Chambly. Nous les avons interrogés pour qu’ils nous…

20 mars 2018 par Centre local de développement de la Vallée-du-Richelieu

 

 

 

 

 

 

Julia et Adrian se sont lancés en affaires ensemble. Non seulement, ils développent leur entreprise ensemble, ils sont également un couple, qui doit concilier travail et famille. Ensemble, ils sont propriétaires de chez Le cordonnier bien chaussé, le seul cordonnier de Chambly. Nous les avons interrogés pour qu’ils nous expliquent l’histoire de leur entreprise.


Expliquez-nous l’histoire de votre entreprise. Comment tout a commencé?

C’est à Cuba, pendant un long trajet en autobus, que Julia et Adrian se sont rencontrés. L’arrivée en sol québécois n’a pas été facile pour Adrian. Il a été difficile pour lui de se trouver un emploi, sans expérience canadienne. C’est après s’être retrouvé dans une impasse professionnelle qu’il s’est inspiré d’un cousin éloigné, cordonnier de son métier.

Il est allé cogner dans des cordonneries pour apprendre le métier. Il a commencé chez Alex comme cireur de chaussures, puis est allé parfaire son savoir-faire dans les ateliers du Cirque du Soleil. En 2015, Julia et Adrian ont ouvert leur propre cordonnerie à Chambly. Julia s’occupe de l’administration et du développement, Léo, le petit chien, de l’accueil pendant qu’Adrian fait de la magie dans l’atelier. Depuis, la demande s’est fait grandissante et Alexandre s’est joint à l’équipe en 2017.

Selon vous, quels facteurs sont à l’origine de votre succès?

Nous sommes trois jeunes qui faisons revivre un vieux métier! Les cordonniers se font vieillissants et la relève est rare. Néanmoins, le service reste très apprécié par la clientèle. En venant chez Le cordonnier bien chaussé, vous retrouvez une paire de chaussures, de bottes ou un sac que vous aimez déjà, et ce, pour une fraction du prix du même article neuf.

Nous aimons beaucoup le contact avec le public. Pour nous, c’est naturel d’accueillir chaleureusement nos clients et de leur offrir un service attentionné. En plus, à nous trois, nous parlons 6 langues… difficile à battre tout de même!

De plus, nous sommes fiers de faire notre part pour l’amélioration de notre environnement en contribuant directement à la réduction des déchets et en privilégiant les produits locaux, écologiques et socialement responsables.

Quel a été le plus grand défi vécu depuis votre vie d’entrepreneur?

La main-d’oeuvre qualifiée en cordonnerie est vraiment difficile à trouver. Il y a eu des mois où nous avions vraiment besoin d’aide mais étions incapables de recruter. Nous avons énormément de chance d’avoir trouvé Alexandre, un employé fiable et dévoué. Il fait maintenant partie de la famille et nous aidera à faire croître notre entreprise.

Parlez-nous de la conciliation travail-famille en tant que propriétaire.

Être entrepreneurs signifie souvent de nombreuses heures de travail. Par contre, en étant à notre propre compte, nous sommes en mesure de nous accorder une certaine flexibilité et d’avoir du temps pour notre enfant. Notre fils aime venir à la cordonnerie et servir les clients. Il est aussi très fier de pouvoir dire que son père est le meilleur cordonnier de Chambly.

Quel conseil donneriez-vous aux entrepreneurs désirant se lancer en affaires?

Entourez-vous bien et écoutez les conseils de gens d’expérience. Foncez et tirez des leçons de vos erreurs. Faites-vous confiance mais ayez un bon plan d’affaires. N’ayez pas peur de prendre des risques mais restez intelligent et prudent. Attendez-vous à des embûches et des imprévus mais surtout soyez à l’affût des opportunités.